Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 11:46

Ce billet m'a été inspiré d'un échange constructif avec mon ami et confrère Nicolas Sahuc.
Nicolas déclarait récemment sur sa page Facebook que  l'objectif du soin diététique consistait à : "désacraliser l'alimentation: retirER les auréoles et les fourches des aliments. Manger neutre".

Nicolas, par ces propos, invite le mangeur à se méfier des croyances sur les aliments "grossissants" ou "diététiquement incorrects". Je rejoins sur ce point mon confrère et j'ai d'ailleurs sur ce blog vivement critiquer le nutritionnisme  et les dangers de la restriction cognitive.    

 

Toutefois mon avis diverge un peu par rapport à celui de mon confrère. Pour moi il serait dangereux de retirer l'aspect symbolique de l'acte alimentaire (y compris les auréoles et les fourches).

 

Je me permets  de citer l'anthropologue Claude Lévi-Strauss "il ne suffit pas qu'un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu'il soit bon à penser". En effet, je crois que sous sommes tous des "mangeurs magiques" qui incorporons avec chaque aliment les nutriments mais aussi leur symbolique, ce que le sociologue Claude Fischler appelle le principe d'incorporation. Je pense que cela fait partie intégrante d'une relation normale avec la nourriture.
J'illustre mes propos, pour celui qui est attaché au respect de la l'environnement et de sa santé, manger une pomme bio produit par un petit producteur local n'est pas qu'une source de nutriments ou simple aliment pour remplir l'estomac, c'est également un aliment chargé symboliquement, en l'ingérant il va se nourrir de cette énergie positive, la pomme bio serait ici un "bon aliment", un aliment avec une auréole pour reprendre la citation de Nicolas. Un aliment qui aurait bon goût (dans tous les sens du terme). En opposition pour ce même mangeur la bouffe industrielle ayant traversée trois fois la planète pour finir sur l'étale d'un supermarché serait "le mauvais aliment", l'aliment diabolique.
Pour moi cela est sain et universel. Cette classification bon/mauvais permet simplement au mangeur d'être en cohérence avec son identité.


Pour moi l'objectif du soin diététique consiste à accompagner nos patients vers des choix cohérents avec leurs valeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Florian Saffer diététicien nutritionniste - dans dietetique aspect symbolique
commenter cet article

commentaires

Nautilus.tm.fr 05/09/2013 15:09


Je suis totalement d'accord avec vous. Nous sommes ce que nous mangeons. Manger en conscience, bien mâcher, manger dans un environnement calme, de la nourriture saine, est indispensable pour être
en bonne santé. Après ce n'est pas toujours facile (cantine, restaurant...) mais au moins manger en conscience et pas devant la télé ou même avec un bouquin.

 

approche comportementale
60 avenue du médipôle
38300 Bourgoin-Jallieu
0474283998

Le DVD

Articles Récents

Le livre sur la matrice ACT

Livre sous la direction de Kevin Polk et Benjamin Schoendorff comprenant un chapitre dédié à l'utilisation de la thérapie ACT dans les troubles alimentaires rédigé par Florian Saffer.
Livre dédié aux professionnels