Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 10:01

Dans les pays riches où la nature est abondante et bon marché nous avons tendance à oublier que manger à sa faim tous les jours est un luxe. Cette abondance contribue à nous faire manger en "mode automatique", elle nous transforme en consommateurs.

Dans un travail axé sur la pleine conscience et les valeurs il me semble important de prendre en compte cet aspect. Je propose régulièrement à mes patients de manger en conscience c'est à dire focalisé sur leurs sensations mais également sur les émotions associées au fait de pouvoir satisfaire ce besoin vital. Je propose également d'amener un peu de gratitude autour de l'acte de manger.

Cette gratitude peut, par exemple, être destinée à la nature qui nous permet de déguster des fruits juteux, à la personne qui a cuisiné le repas avec amour, à l'artisan qui à réaliser un produit de qualité ou simplement à la vie qui nous offre toutes les conditions pour nous nourrir de manière respectueuse.

Selon moi, manger avec gratitude permet de redonner du sens à l'acte alimentaire, cela rend le repas plus précieux, chaque bouchée devient alors une source d'énergie nutritionnelle mais également émotionnelle. Notre âme est alors autant nourrie que notre corps.

Ce rituel de gratitude est d'ailleurs présent dans de nombreuses religions. Les catholiques dans leur rituel de bénédiction du repas accordent une place centrale à la gratitude.

"Seigneur notre Dieu, dans ta bonté de Père
Tu viens en aide à tes enfants ;
Bénis-nous et bénis ces dons
Que nous recevons de ta bonté comme nourriture,
Et accorde à tous les peuples
De bénéficier des dons de ta providence.

Par Jésus, le Christ notre Seigneur.

Amen."

Ce rite n'est pas l'apanage des catholiques, les musulmans ont également l'habitude de remercier Dieu à la fin du repas.

Bien évidemment la gratitude est centrale dans l'acte alimentaire chez les bouddhistes. Le moine Thich Nhât Hanh propose, pour les repas, la contemplation suivante

1- Cette nourriture est le cadeau de tout l’univers : de la terre, du ciel, de la pluie, et du soleil.
2- Nous remercions tout ceux qui ont fait cette nourriture. En particulier les fermiers, les marchands, et les cuisiniers.
3- Nous mâchons la nourriture lentement afin de la savourer.
4- Cette nourriture nous donne de l’énergie afin de pratiquer pour avoir plus d’amour et plus de compréhension.
5- Nous mangeons cette nourriture afin d’être sain et heureux, et de nous aimer comme une famille.

Chers lecteurs que vous soyez athées, agnostiques ou croyants je vous propose d'observer s'il est possible pour vous de laisser un peu de place à la gratitude lors de votre prochain repas.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Florian Saffer diététicien nutritionniste - dans pleine conscience mindfulness
commenter cet article

commentaires

Bertheau Aurélie 01/05/2014 10:31

Désolé encore d'envahir votre blog de mes commentaires , mais aussi je voulais ajouter un exemple pour illustrer la citation de Lévi Strauss qui dit""Il ne suffit pas qu'un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu'il soit bon à penser" je pensais aussi au fait qu'il n'ai pas possible de se réconforter avec des aliments dont on pense du mal, et à partir de là il n'y a rien qui arrête la prise alimentaire se qui amène certains patients à l'hyerphagie . Une solution? Dédiaboliser les aliments tabout mais aussi je citerai le sociologue Claude Fischler :"Partout où l'alimentation est considérée comme une affaire de sociabilité, partout où l'idée de manger passe par le repas, le plaisir est légitimé et valorisé par le partage". Ainsi les repas socialisé sont des" remèdes" pour éviter de culpabiliser et rend légitimes le plaisir! Finit les plaisirs solitaire qui nous fait bien souvent culpabiliser et trop manger!

Bertheau Aurélie 01/05/2014 09:26

Votre réflexion de manger avec gratitude me fait penser aussi à la citation de l' anthropologue et l'ethnologue français Claude Lévi Strauss (des restes et des vestiges de mes cours d' Ethologie de mon BTS Diététique à Horizon Santé!) qui disait: " "Il ne suffit pas qu'un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu'il soit bon à penser" . Et j'ajouterai aussi la citation du Pr Trémolières qui illustre bien le fait que la diététique ne se résume pas à une science qui vise à ingérer des nutriments et qui rejoint totalement votre réflexion ainsi que la mienne: "L'homme est probablement consommateur de symboles autant que de nutriments"

Bertheau Aurélie 01/05/2014 01:28

Super article, j'ajouterai aussi un élément important: pour manger en conscience avec gratitude, il faut d'abord aussi que le produit soit "bon" au départ pour avoir envie de manger avec gratitude! (cuisiné maison, produits locaux, agriculture raisonnée, bio ou commerce équitable, etc,..) Car par exemple, on a pas trop envie d'avoir de la gratitude en mangeant des fraises d'Almeria , sans parler qu'elle n'ont aucun goût, mais surtout quand on connaît les conditions de culture. .., pareils pour tous autres produits ultra transformé et raffiné de l'industrie agroalimentaire qui cherche à nous faire consommer toujours plus! Ah si, dans ce cas là,, ce ne sera pas de la gratitude, mais plutôt de la pleine conscience, que la fois suivante on agira plus bêtement comme des "con sommateur" en achetant ces "mauvais"produits mais plutôt en "consom acteur" pour ne plus subir la société de consommation et aller vers des choix de produits qui participe aux respect et la préservation de l'environement,, des producteurs, de la santé, et de la préservation d'une économie locale! Finalement après avoir tanté l'expériance de manger avec gratitude et pleine conscience, on se rend compte que finalement , mangerer est bien plus que d'avaler des nutriments et de répondre à un besoin énergétique comme veux nous faire entendre la diététique au sens strict;manger c'est avant tout se relier aux autres (aux convives comme aux producteurs qui à cultivé ou élevé consciencieusement ses bêtes), manger c'est se relier à la terre , à la nature, (la pluie qui a permis d'arroser les cultures et la terre fertile qui permet de bien nourrir les cultures) .On peut alors manger avec gratitude et remercier la nature et le producteur qui a fait consciencieusement son travail, dans ses conditions il est alors plus facile de manger avec gratitude!!! Bonne soirée. J'attends votre réponse :)

 

approche comportementale
60 avenue du médipôle
38300 Bourgoin-Jallieu
0474283998

Le DVD

Articles Récents

Le livre sur la matrice ACT

Livre sous la direction de Kevin Polk et Benjamin Schoendorff comprenant un chapitre dédié à l'utilisation de la thérapie ACT dans les troubles alimentaires rédigé par Florian Saffer.
Livre dédié aux professionnels