Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 14:43

La caféine est le composant du café le plus connu et auquel on attribue l'essentiel des effets physiologiques liés à la consommation de café. Il s’agit d’un alcaloïde auquel on prête plusieurs propriétés :


 

 


- Un effet psychostimulant : elle améliore la vigilance (surtout nocturne), la coordination des mouvements simples, l'endurance, la rapidité de l'accès aux connaissances mémorisées;
mais elle augmente le délai d'endormissement, rend le sommeil moins profond et abaisse le seuil de réveil. Pour cette raison, il est déconseillé aux personnes souffrant de troubles du sommeil de ne pas consommer de café dans les 6 heures précédents le couché.
A forte dose le café  provoque un état de dépendance (caféinomanie);

 

- Un effet tonicardiaque : elle augmente le débit cardiaque, provoque une vaso-dilatation des artères coronaires (à forte dose), augmente la tension artérielle de façon transitoire (chez une personne qui n'a pas l'habitude d'en consommer).

 

- Autres effets : elle élève le métabolisme de base (donc les dépenses énergétiques), a un effet diurétique, antalgique, bronchodilatateur, stimule les sécrétions gastriques, la mobilisation des acides gras à partir du tissu graisseux et renforce le péristaltisme intestinal, le café permet ainsi de lutter contre la constipation.

 
 De plus, le café est une excellente source de vitamine PP (niacine).

 


Pour conclure : une consommation modérée de caféine(2 à 3 tasses de café ou de thé par jour) peut être bénéfique pour les raisons qui viennent d'être énoncées.

    

 En revanche, une surconsommation régulière entraîne des inconvénients.
On note, parmi les signes évocateurs de la caféinomanie :
la nervosité, l'anxiété, l'irritabilité, les troubles du sommeil, les tremblements, la polyurie (besoins d'uriner fréquents dus à l'augmentation de la diurèse des 24 heures), les palpitations, la tachycardie, l'arythmie, les troubles sensoriels, l'hyperesthésie, l'accélération du cours de la pensée ou du débit verbal, des périodes d'infatigabilité.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Florian Saffer - diététicien - dans dietetique
commenter cet article

commentaires

Cyril 12/11/2013 03:01


Bonjour Florian,


 


Pouvez-vous me traduire simplement "la mobilisation des acides gras à partir
du tissu graisseux" ? Quel en est résultat (visible) sur le corps ?

Cordialement, 

Bibix 24/05/2008 12:22

Bonjour Florian.Je me permet de venir demander un conseil (au fait je précise malgré mes TCA, d'ici octobre je serai une de vos consoeur). Mais voilà mon dilemme : le café est riche en potassium, et comme je suis en hypokaliémie très très sévère (2mmol), celà devrait être une source non négligeable qui pourrait m'aider (d'autant qu'en ce moment je ne mange plus). Mais voilà, vu ses effets tonique notamment au niveau cardiaque, je ne voudrait pas en plus risquer de provoquer "un arrêt" parce que mon petit coeur se serait emballé, et que le déficit aurait empêcher la membrane de se repolariser rapidemment... Alors, je demande juste un avis... Bon si je n'ai pas de réponse ce n'est pas grave, c'était juste comme ça...Sinon merci beaucoup pour le com. Cela fait plaisir de voir que la nouvelle vaque de diététicien prend enfin en compte l'aspect psy, et arrête d'incriminer les mères... OUF !!!!A bientôt peut être.Bibix 

Florian Saffer - diététicien - Bourgoin - Lyon 26/05/2008 20:09


Hello, je te déconseille le café ou à petite dose alors. Je te conseillerai d'aller vite voir ton médecin afin qu'il te prescrive un complément alimentaire à base de potassium. Je te souhaite bonne
chance et j'espère que tu vas allé mieux dans les mois qui vont arriver.

Cdt


Bibix 24/05/2008 12:22

Bonjour Florian.Je me permet de venir demander un conseil (au fait je précise malgré mes TCA, d'ici octobre je serai une de vos consoeur). Mais voilà mon dilemme : le café est riche en potassium, et comme je suis en hypokaliémie très très sévère (2mmol), celà devrait être une source non négligeable qui pourrait m'aider (d'autant qu'en ce moment je ne mange plus). Mais voilà, vu ses effets tonique notamment au niveau cardiaque, je ne voudrait pas en plus risquer de provoquer "un arrêt" parce que mon petit coeur se serait emballé, et que le déficit aurait empêcher la membrane de se repolariser rapidemment... Alors, je demande juste un avis... Bon si je n'ai pas de réponse ce n'est pas grave, c'était juste comme ça...Sinon merci beaucoup pour le com. Cela fait plaisir de voir que la nouvelle vaque de diététicien prend enfin en compte l'aspect psy, et arrête d'incriminer les mères... OUF !!!!A bientôt peut être.Bibix 

 

approche comportementale
60 avenue du médipôle
38300 Bourgoin-Jallieu
0474283998

Le DVD

Articles Récents

Le livre sur la matrice ACT

Livre sous la direction de Kevin Polk et Benjamin Schoendorff comprenant un chapitre dédié à l'utilisation de la thérapie ACT dans les troubles alimentaires rédigé par Florian Saffer.
Livre dédié aux professionnels