Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 11:23

Manger en écoutant ses sensations est à la mode. Il faudrait alors manger lorsque l’on a faim ce qui nous fait envie. Une sorte de retour à notre état animal dominé par la biologie. On oppose à cela de manger avec sa tête en utilisant des règles bon/pas bon...

Or selon moi manger avec sa tête est justement ce qui nous permet d’avoir du choix et donc de la liberté. C’est bien grâce à ma tête que je peux choisir mes aliments en fonction de ce qui a du sens, c’est bien grâce ma la tête que je peux réduire ma consommation d’aliments industriels et cela au service de prendre soin de ma santé. Sans cette capacité à penser la nourriture je suis l’esclave de mes pulsions qui peuvent m’amener à des comportements problématiques.

Ce qui me dérange finalement le plus est que l’on mette dans un cadre d’opposition mental et corps (manger avec sa tête Vs manger avec son corps, s’écouter Vs se contrôler).

Les deux se complètent. C’est un équilibre précieux.

Le problème du mental est qu’il a tendance parfois à obliger/contraindre le corps de manière inflexible et cela ne fait qu’induire de la souffrance. Dans ce cas nous sentons en nous comme un combat, une tension…qui finit presque toujours par nous nuire.

Un rapport équilibré permet aux deux acteurs d’être en osmose : écouter son corps (il nous parle de nos besoins physiologiques et affectifs) et se servir de notre mental pour faire des choix profondément bons pour nous. Lorsque nous sommes dans ce rapport harmonieux corps et mental sont sur la même longueur d’onde et cela raisonne alors positivement en nous.

Bonne observation

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chloé 07/02/2017 11:29

Très bon article, merci beaucoup...
Je suis d'accords, Manger avec sa tête ou avec son corps? !!!

Chloé 07/02/2017 11:29

Très bon article, merci beaucoup...
Je suis d'accords, Manger avec sa tête ou avec son corps? !!!

Rob Defroidmont 04/01/2017 15:18

Très bon article !

Si je peux me permettre, la qualité de sommeil influence également beaucoup l'appétit. En effet, les personnes qui dorment mal ou pas assez tendent à manger moins sainement et de façon plus "sur un coup de tête" que les personnes qui dorment assez et bien.

Marie 22/10/2016 12:56

Je suis complètement d'accord avec toi ! Il faut allier les 2 ... Commencer avec la tête pour prendre de bonnes habitudes et pour que manger avec son corps devienne naturel et " un bon reflexe" ... Rééduquer sa tête pour s'éloigner de la restriction cognitive, de la culpabilité, des compulsions et en bref des prises de tête qui empêchent de "manger avec plaisir" ...

SAFFER 22/10/2016 13:02

merci du retour. La tête en soi n'a pas besoin d'être rééduqué, je pense plutôt que ce sont nos habilités attentionnelles qu'il faut entrainer. Concernant la restriction cognitive elle n'est pas non plus un problème en soi, c'est sa fonction qui pose problème. Un certain niveau est nécessaire, le problème survient quand elle réduit la capacité à choisir ce qui est bon pour soi

 

approche comportementale
60 avenue du médipôle
38300 Bourgoin-Jallieu
0474283998

Le DVD

Articles Récents

Le livre sur la matrice ACT

Livre sous la direction de Kevin Polk et Benjamin Schoendorff comprenant un chapitre dédié à l'utilisation de la thérapie ACT dans les troubles alimentaires rédigé par Florian Saffer.
Livre dédié aux professionnels